En plat unique ou bien en entrée, économique et de saison, délicieuse et ravigorante.

En plat unique ou bien en entrée, économique et de saison, délicieuse et ravigorante.

C'est la saison des soupes et l'occasion de se montrer créatif ! 

En ce moment, je suis plutôt en mode "Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire à manger ce soir ?" Il est vrai que la saison ne m'inspire guère et que je suis en attente du printemps qui ramènera des ingrédients qui sauront réveiller mon humeur. En attendant, j'hiberne et j'essaie de me réchauffer, et cette soupe tombe à pic quand il s'agit de la déguster au coin du poêle avec un plaid en laine sur les genoux et un bon film.

Il faudra, pour deux litres de soupe :

- le vert d'une botte de blettes, en évitant les cottes 

- le vert de deux poireaux

- un oignon 

- 3 pommes de terre 

- 4 grosses carottes

- un bouillon cube, ou mieux, un "marmite de bouillon" de Knorr

- 100 gr d'orge perlé

- 2 pincées de sel (j'utilise du sel sans sodium)

Préparer les légumes en épluchant carottes, patates, oignons, en débitant les poireaux en petits tronçons et en prélevant le vert des blettes. Les cottes pourront être gardées pour être cuisinées en sauce tomate avec du seitan, une recette que que fais souvent et qui remporte toujours un vif succès. Je ne manquerai pas de la poster ici.

Couper le tout en petits morceaux et les plonger dans 2 litres d'eau tiède, dans une marmite. Ajouter le cube. Laisser mijoter entre 30 et 60 minutes avant de mixer ensuite grossièrement avec un mixer plongeant, c'est une soupe qui est bien meilleure si elle est légèrement texturée. Dans la soupe, rajouter ensuite l'orge perlé et laisser cuire pendant encore 30 minutes. 

N'oubliez pas de remuer la soupe avant de la servir. Vous pouvez, si le coeur vous en dit, y rajouter une noix de beurre, de la crème fraîche, un petit suisse ou un filet d'huile d'olive.

Nous avons mangé cette soupe avec un cake de pommes de terre au potimarron.

Soupe de blettes à l'orge perlé
Retour à l'accueil