Une entrée fraîche, acidulée, vitaminée et anti-gaspi !

Une entrée fraîche, acidulée, vitaminée et anti-gaspi !

L'automne s'installe plutôt brutalement cette année, et outre le désir de ne pas gaspiller le précieux fruit de trois mois de jardinage acharné, j'ai eu envie de prolonger un peu l'été en composant avec la table de saison. 

Au jardin, c'était affligeant de voir mes belles immatures condamnées à finir au compost. D'autant plus que le froid survenu bien trop tôt les a préservées du mildiou. Dediou ! Je me suis creusé les méninges pour leur éviter le sort d'une trop traditionnelle confiture de tomates vertes, dont personnellement, je ne raffole pas. Non, non, il faudrait trouver mieux.

Muni de tous les mots clefs possibles en langues étrangères, me voici à glaner des recettes sur le net, parce que je sais que c'est totalement vain de chercher de telles recettes en langue française, et c'est un pays du soleil qui m'a donné la réponse. Evidemment, je ne disposais pas de la moitié des ingrédients, j'ai donc improvisé à ma sauce, et ma foi, c'était plutôt bon.

Il vous faudra : 

- 400 g de tomates vertes

- un petit concombre

- 250 g de boulgour 

- 2 oignons 

- 3 gousses d'ail

- Un gros bouquet de menthe

- Un bouquet de feuilles de céleri bien vertes

- une belle lime ou un gros citron

- 3 c à s d'huile d'olive

- une poignée de raisins secs

 

Commencer par faire bouillir deux litres d'eau et immerger quelques minutes (3-4) les tomates vertes pendant la phase d'ébullition. Cela va vous permettre de les peler plus facilement ensuite, car vous l'apprendrez comme moi, la peau de la tomate verte est indigeste et toxique. J'ai conservé les tomates entières avec leurs graines, question de goût.

Peler les oignons, le concombre, les gousses d'ail. Équeutez la menthe, le céleri (les branches tendres et non filandreuses peuvent être conservées). Épluchez la lime en ôtant bien les parties blanches et amères et coupez là en deux pour l'épépiner.

Mettre tous les ingrédients (sauf les raisins secs ! ) dans un blender et mixer jusqu'à obtenir une texture de smoothie, liquide mais épais. Si ce qui est obtenu est trop épais vous pouvez rajouter de l'eau ou mieux, de l'huile d'olive.

Ajouter le mélange sur le boulgour sec préalablement versé dans un saladier assez grand, car le mélange va gonfler. Rajouter les raisins. Bien remuer pour obtenir un mélange homogène. Filmer et mettre au réfrigérateur pendant idéalement 6 heures. Personnellement, je sors mon saladier et le remue de temps en temps pour bien mélanger les saveurs.

Le boulgour aura absorbé tout le liquide, alors... Sortez et dégustez !

NB que dans cette recette, j'ai envie de dire que tout est à la fois aussi nécessaire que facultatif et interchangeable à l'envi. Ça vous aide bien, hein ? 

 

Taboulé libanais tout vert
Retour à l'accueil